vitrines-noel-kot© Kot

Mon esprit partait complètement, il ne voyait plus rien comme il faut

comme là face à cette vitrine.

Surpris, il se figea devant cette image.

On aurait dit un immense magicien avec son chapeau

comme dans les contes, celui du croque mitaine ou de la flûte d’Hamelin, ses hordes de soldat noirs avec lui.

Une sombre histoire qui fait hésiter entre peur et frisson.

Cette peur  profonde, viscérale est ce qu’elle venait de là ?

De ce reste d’enfance qui lui restait au bout des doigts.

Comme dans les contes il y avait la méchante sorcière,

En l’occurrence son double maléfique

Qui lui chuchotait sans cesse à l’oreille:

Qu’elle n’était pas la plus belle

La plus intelligente

La plus capable

Pire qu’une harpie cette petite voix intérieure qui ne se taisait jamais.

Répétant année après année le même leitmotiv,

Comme un mauvais filtre

Mais comment le briser ?

Elle n’avait toujours pas trouvé la bonne formule magique

Celle qui efface les tourments et les peurs d’enfants

Les complexes et les terreurs nocturnes

Mais qui sait?

Peut-être comme dans les contes,

Un jour tout finirait bien dans le meilleur des mondes possibles.

©eirenamg