18253191_1435594036555028_9126725132276989952_n_002

Ce roman est une belle plongée dans l’histoire et dans la société anglaise, une immersion dans le monde paysan à la fois d’autrefois et d’aujourd’hui. Il est découpé par le récit de Maggie, une vieille dame qui raconte ses souvenirs d’enfance, de jeune femme et notamment sa vie durant la 2nde guerre mondiale quand 2 enfants Alice et Will sont envoyés à la ferme pour les protéger.

Avec minutie, l’auteur décrit la vie de l’époque, les techniques, les moments de vie à la ferme en fonction des saisons, des animaux. L’autre personnage important est la ferme qui donne d’ailleurs son titre au roman. La description ultra réaliste, les détails font tourner avidement les pages et ancre l’histoire dans ces 2 temporalités.

Les personnages sont attachants que ce soit Lucy qui suite à une déception amoureuse et professionnelle plaque tout pour se réfugier à nouveau à la ferme. Son frère qui a repris celle ci à la mort de leur père et se débat avec les dettes. La mère de la jeune femme qui essaye envers et contre tous de sauver ce patrimoine et de faire tourner la ferme tout en la modernisant avec des gites. J’ai apprécié l’alternance entre passé et présent qui nous montre à la fois la ferme du temps de sa grandeur mais aussi aujourd’hui en proie aux difficultés. L’évolution des personnages avec celui de Maggie de la petite fille frondeuse à la grand-mère patriarche toujours là pour sa petite fille. Les drames, les douleurs, les secrets mais aussi les joies simples, l’amitié sont tout un panel d’émotions qui attendent les personnages et les lecteurs au bout de ce voyage littéraire.

Le caractère quasi sociologique, la précision des évènements historiques et la description de la Cornouaille à la fois fière, sauvage et belle sont une réussite de l’auteur. Car au-delà des personnages c’est la fin d’une époque qu’elle dresse, celui du temps où on pouvait tout faire chez soi la viande, le beurre. Mais aussi les tentatives aujourd’hui pour moderniser l’agriculture, s’en sortir malgré les aléas.

Sans trahir l’intrigue, l’auteur réussit en alternant les personnages et les époques à nous maintenir en haleine et à nous donner envie de découvrir encore plus cette petite famille et savoir si elle va s’en sortir, à comprendre les secrets de Maggie. J’ai une tendresse particulière pour ce beau personnage féminin qui a travers son destin fait aussi réfléchir à l’évolution de la condition féminine.

Une très belle lecture à la fois tendre, romanesque, intelligente et vive, une ferme à découvrir d’urgence pour partager les secrets du clan et voir la Cornouaille autrement.Belle lecture.