19 septembre 2017

Fantaisie réaliste: un funambule sur la plage de Gilles Marchand

Une fantaisie réaliste qui met de la poésie dans le réel, qui évoque, sublime et interroge le lecteur. Avec une langue originale qui mêle la fantaisie et les côtés sombres de la vie. L’auteur est  aussi à l’aise dans la description de la vie de la cour de récré, dans la dinguerie de faire parler des oiseaux que dans la description ultra précise de la douleur, de la confrontation à la norme. Stradi, ce petit garçon passionné de livres avec un père inventeur, une mère prof et un grand frère qu’il adore mais Stradi a une... [Lire la suite]
Posté par eirenamg à 18:49 - Commentaires [3] - Permalien [#]

29 septembre 2017

Folie ou réalité: mon amie Adèle Sarah Pinborough

Mon amie Adèle est un très bon thriller psychologique, on suit l’histoire de 3 protagonistes, David, Adèle et Louise. L’histoire est présentée à travers les yeux d’Adèle, la femme de David, psychiatre à Londres et de Louise son assistante. Louise est mère célibataire, elle a un fils Adam. Elle fait la rencontre dans un bar de David et sa vie va basculer. Elle se retrouve au milieu de ce couple qui parait bien sous tout rapport. J’ai apprécié l’alternance d’un chapitre à l’autre des personnages féminins, la précision des détails... [Lire la suite]
Posté par eirenamg à 14:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2017

Roman de pirates captivant: le Sans Dieu de Virginie Caillé Bastide

Le Sans dieu est un bateau pirate sur lequel règne sans partage L’Ombre, le capitaine du navire, sa vie n’est que pillage et victoire jusqu’à la prise sur un bateau espagnol d’un prêtre. Entouré par son fidèle Morvan, face Noire, Bois Sans Soif ou encore le jeune cuisinier ( le coquelet Tristan), ils écument les mers avec une seule loi, la leur. L’Ombre décide de garder en vie le prêtre qu’il surnomme le Padre et ils ne vont cesser de parler, s’affronter au cours de leur périple car chacun a une vision différente de la vie. La... [Lire la suite]
Posté par eirenamg à 18:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 septembre 2017

Dans la toile de Léo trop de Lumière de Marinette Lévy

Il y a des livres comme ça, vous seriez passé à côté et puis le hasard fait bien les choses, je l’ai lu depuis un moment avril pour être précise. Et puis, la vie, le temps qui passe, les imprévus ont fait que je n’avais pas encore pu vous en parler avant. Mais comme il reste un excellent souvenir de lecture, j’ai décidé même si c’est avec beaucoup de retard de vous en parler, parce que mine de rien, il est toujours présent dans ma mémoire et qu’il a été une belle découverte. Léo est une chanteuse à fleur de peau, à la veille d’une... [Lire la suite]
Posté par eirenamg à 13:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 septembre 2017

Douce drogue: les jouisseurs de Sigolène Vinson

  Ce roman est vraiment inclassable, il emmêle deux histoires parallèles. L’une présente celle d' Olivier écrivain qui n’arrive plus à écrire, une machine automate particulière et Eléonore une vendeuse de médicament rêveuse en Suisse. L’autre présente le récit de la vie au Maroc de Léonie, jeune femme d’origine Corse et Ole d’origine danoise qui font commerce de vin au XIX e siècle. On alterne une époque plus contemporaine celle d’Olivier, Eléonore et une période plus historique celle d’Ole et Léonie qui nous en apprend plus... [Lire la suite]
Posté par eirenamg à 20:13 - Commentaires [2] - Permalien [#]
04 septembre 2017

Voix mémorielles ces rêves qu'on piétine de Sebastien Spitzer

Ce 1e roman est un récit polyphonique, avec à la fois les voix des bourreaux et des victimes. D’un côté, la voix de Magda Goebbels qui retrace dans son récit, son passé et les heures de gloire du Reich mais aussi ses dernières heures. Elle est enfermée dans un bunker avec les derniers dirigeants nazis. De l’autre, les histoires de différents déportés qui tentent de survivre aux sévices et à la mise à mort des nazis lors des marches de la fin de la guerre. Judah, Fela et la petite Ava sont ceux qui incarnent et portent la voix, les... [Lire la suite]
Posté par eirenamg à 21:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]