20171029_183127

Ce livre est particulier, sans la mise en lumière par des amis bloggeurs Nicolas, Virginie, je serais sans doute passée à côte, ne connaissant pas du tout l’univers de l’auteur.

Du coup ,j’y allais tranquille tout en ayant il est vrai un a priori favorable sur l’ouvrage car ayant des sensibilités proches des leurs,  je savais que j’y trouverai un intérêt. Et là d’entrée de jeu, l’auteur réussit un pari fou nous faire adhérer à son propos dès les premiers chapitres, pages, on la découvre, elle, sa vie, ses aspirations et sa découverte du chamanisme.

Du jour au lendemain, elle se retrouve à se documenter et s’informer sur ce sujet, elle qui ne s’est jamais considérée comme croyante, qui n’a jamais été attirée par le monde des esprits. Elle a longtemps eu du mal à trouver sa place, s’est toujours sentie un peu à l’écart.

Là, effectivement on ne peut que se reconnaitre quand l’adolescence n’a pas été un long fleuve tranquille et qu'elle a été souvent  synonyme de danse avec les ombres. L’alternance entre ses recherches, ses voyages, ses interrogations et sa volonté de comprendre pourquoi d’un coup, une autre manière de voir les choses,  une autre vision de sa vie a emergé m’a touché.

Ce qu’elle dit sur la vie, les sensations, les questionnements sur l’humanité, la nature sont pleines de bon sens. Ses réflexions intimes sur les traumatismes de l’enfance, de la violence, sur la difficulté à prioriser ses choix, se donner les moyens de réussir aussi. Peu à peu de Paris au Dakota, on la suit, on chemine avec elle entre réalité et voyage, entre incompréhension et acceptation.

Avec une écriture précise, une volonté d’introspection, d’être au plus près des étapes et des conséquences de ce bouleversement dans sa vie, l’auteur réussit à nous faire tourner les pages pour comprendre l’énigmatique titre du début. D’expériences, de signes , de coïncidences à des visions finalement personnelles et qui font écho à son paradis intime l’auteur se dévoile à la fois pudique et sincère et je crois que c’est ce qui m’a touché.

Oser dire la volonté de bienveillance, l’envie de voir autrement, son amour pour ses proches, sa découverte du génocide indien. Oser assumer le « je » et cette expérience folle dans notre monde rationnel sans avoir peur du regard du lecteur.

Du coup, qu’on adhère ou non à ses propos, on se laisse porter. Personnellement, malgré mon côté hyper rationnel ( mon côté historien sans doute) je me suis laissée portée et j’ai réentendue mon côté intuitif ( mon côté littéraire). Me suis rappelée des jours plus sombre où mon intuition, la littérature, les rencontres, dont on sait qu’elles seront importantes changent une vie. Cette espèce de spiritualité, philosophie qui parfois ressort d’un tableau, d’un paysage ou cette sensation parfois de se sentir à sa place alors qu’on n’ a jamais mis avant les pieds à cet endroit sont remontées à la surface. J’ai aimé ce voyage spirituel et littéraire, côtoyer des figures de la littérature que je connaissais ou non, découvrir cette auteur à travers ce témoignage si humain et solaire finalement.

Un beau voyage qui fait du bien, apaise et fait réfléchir, donc découvrez le chamanisme à la suite de Claire Barré qui vous reconnectera avec votre humanité, vos rêves et votre cœur.