43638147_302188730392384_5298234070489717672_n(1)

La nouvelle arche est un roman d’anticipation, de science fiction, dans ce monde là, les femmes ne peuvent plus accoucher naturellement et un nouveau protocole a été mis en place pour sauvegarder l’humanité, gérer par le Centre et le doyen Blake . C’est dans ce centre que Mathilde,une jeune et brillante scientifique veut travailler. Son avenir est tracé depuis longtemps, elle devient enfin une adulte et construit sa nouvelle vie avec Marc son petit ami, et leur bande de copain Matthew et Marie. Mais un évènement va changer le cours des choses.

Je n’en dirais pas plus sur l’intrigue pour vous laisser découvrir les évolutions du personnage principal Mathilde. C’est un beau personnage féminin, à la fois fort et fragile, différente des autres spécimens avec sa hanche. Une femme intelligente, curieuse qui se pose des questions, j’ai aimé la fraicheur, la vivacité du personnage, son passage en quelque sorte de l’adolescence à l’adulte. La réflexion autour de la maternité, des sentiments vis-à-vis de ses parents, du rapport à l’autorité est très pertinent au fil des pages.

Le monde futuriste que crée l’auteur est cohérent avec ses propres codes, ses divertissements, ses bizarreries et sa mythologie par rapport à l’extérieur. Il est intéressant car à la fois proche et loin de nous, proche par rapport à l’aspect scientifique, la surveillance, l’omniprésence des infos et inventif avec les odonphones par exemple ou cette décharge au bord de la ville. Mais le thème de l’exclusion, de la frontière, du regard sur l’autre en filigrane dans le récit en plus de la quête de Mathilde sur le centre est rudement bien vu.

Ce roman a différents niveaux de lecture, moi qui ne suis pas une fan de science fiction, j’ai aimé la caractérisation du personnage principal, ses angoisses, attentes, le côté perturbant pour Mathilde qui se questionne sur ses valeurs et les fondements de sa société. J’ai apprécié aussi l’alliance de génération que représente Henri au labo, Chloé, Basile les parents de Mathilde, les Whitam , incarnant l’ancienne génération et celle de Mathilde qui incarne la nouvelle. Pour les lecteurs des précédents romans de l’auteur, on retrouve l’importance de la bande d’amis au départ, mais la réflexion est plus sociétale ici.

Elle arrive à nous faire poser les questions suivantes : quel monde voulons-nous? jusqu’où abandonner notre libre arbitre ? Jusqu’où aller pour se protéger ? pour faire passer un intérêt supérieur au nôtre ?

Ce récit est un tome 1 et le dernier chapitre augure un approfondissement de l’histoire qui rebondit ailleurs, j’ai aimé ce côté intrigue, que l’histoire ne soit pas cliché avec robot, clone etc. Il y a une réflexion sur les situations où les personnages sont plongés, le roman est catégorisé young adult mais il peut s’adresser à tous les lecteurs. Donc j’ai hâte de connaitre la suite des aventures de Mathilde, savoir jusqu’où elle va aller maintenant, savoir si son action aura un impact ou pas.

Plongez dans cette nouvelle arche pour découvrir une société et une humanité pas si éloignée de la nôtre et vous questionner sur un monde possible.