thumbnail_IMG_20181209_110710

thumbnail_IMG_20181209_110306

thumbnail_IMG_20181209_111056

 

thumbnail_20181209_115907

Après 12 mois de lectures, quels sont parmi les romans dévorés ceux qui restent, toujours, se sont bonifiés avec le vin, dont le temps, ,n’effacent pas les souvenirs. Une petite sélection que je vous ai concocté non exhaustive mais de romans dont j’avais envie de reparler. Un petit abcédaire par le nom des auteurs avec un petit bonus à la fin. Il vous suffit de cliquer sur les liens pour lire la chronique.

Albecker Marie Fleur pour la claque au roman historique et cette langue si particulière et j'abattrai l'arogance des tyrans dans cette révolte face aux puissants et à la réflexion qu'elle apporte également sur la société d'aujourd'hui.

Astrud Michèle pour la découverte de la nuit Je vole  pour l’originalité de son thème et la sensation de voler grâce à son récit.

Beaulieu Baptiste car encore plus actuellement ,on a besoin de belles histoire d’amour et que ce récit historique et humain fait que Moïse vous accompagne longtemps pour toute les histoires d'amour du monde

Bouraoui Nina car la question du métissage, de l’identité et son récit m’a émue: tous les hommes désirent naturellement savoir

Cabocel Julien pour la sensation de liberté et la persistance de celle-ci des mois après grâce à Bazaar et son ambiance américaine.

Clemente Ruiz Gavin’s pour son club des feignasses qui donne envie de dire je t'aime aux personnes qui comptent et que j'adore Béa feignasse honoraire je suis.

Delesalle Nicolas pour son voyage en Patagonie et dans les étoiles pour Mille soleils, pour nous faire comprendre qu'on est rien à l'échelle de l'univers et qu'un destin peut changer en une minute.

Dudek Arnaud car par sa force, son humanité sa réflexion tant bien que mal est immense, qu'on ne peut pas lâcher A. pudeur et délicatesse pour un sujet sensible.

Estève Julie par qu’Antoine est un personnage magnifique et que simple est la pépite de la rentree. Que c’est une auteur impressionnante qui déploie de roman en roman un univers singulier, des personnages marquants qu’on adopte. Antoine for ever.

Grimaldi Virginie pour il est grand temps de rallumer les étoiles  et son road trip entre filles, que ça donne envie de tout plaquer, qu’elle fait du bien comme d’habitude cette lecture. Que cette complicité et la découverte des paysages est une magnifique histoire d'amour.

Lapertot Céline ne prèfère pas le sang à l’eau  découverte inattendue sujet brûlant, vibrant, avec une force dans l'écriture, un livre qui reste et une belle découverte de cette auteur.

Larher Erwan pour sa drôle de Marguerite n'aime pas ses femmes,un roman ironique et jubilatoire qui confirme le regard pertinent de l’auteur sur notre société.

Lebel Nicolas de cauchemar et de feu  pour sa plongée en Irlande et l’imcomparable Mehrlicht, un polar historique, intelligent.

Julie de Lestrange pour danser encore  et la nouvelle arche, dans le premier la mélancolie, la vie d'une bande d'amis et la beauté des paysages restent, dans son roman la nouvelle arche le personnage de Mathilde et ses interrogations font échos.

Liron Olivier car ses deux romans ont été les deux belles révélations de l’année et qu’il accède direct à  la case auteur que je vais suivre dans les années à venir, danse d'atome d'or, pas de deux vibrant et mélancolique et pour Einstein, le sexe et moi, qui au delà de l'humour met des mots sur la dureté de notre société.

Marchand Gilles car ses mirages plein les poches  sont des petits bijoux de mélancolies, car il mêle toujours aussi bien réalité et imaginaire. Ces nouvelles montrent le brio de l'univers de l'auteur.

Naudet Jean Baptiste pour la blessure car son témoignage sur le monde est glaçant, nécessaire et qu’il marque au fer rouge.

Nolhart Stéphane pour les années cristal tome 1, une plongée dans le 19e, la politique qui fait du bien, ressentir à nouveau l'espoir, les débuts de la République et la violence, la beauté et la misère, une belle fresque que ce premier tome.

Robert Loulou car son livre est puissant comme un uppercut et qu’elle a une écriture singulière, un sujet fort dans sujet inconnu et que c’est une révélation.

Sire Guillaume pour l'envers du décor de la petite lucarne et le personnage de Johanna : Réelle.

Uras Michael pour la maison à droite de celle de ma grand-mère et le voyage en Sardaigne, son personnage si humain et ce récit qui vous enveloppe et ne vous quitte plus,vous pouvez également lire tous les autres romans de l'auteur ils sont un peu magiques vous verrez.

Valléjo François  Hotel Waldheim et son jeux d'échecs en pleine guerre froide, ce face à face avec les souvenirs que j'ai dévoré.

Vié Caroline ni tout à fait une autre  pour le magnifique portrait de femme d'Iris et la pata negra, le mont blanc. Une belle découverte de cette auteur.

Vinson Sigolène car le caillou est un peu magique, l’écriture vous transperce, vous poursuit, vous rend accro et qu’il est à part ce roman dans mon cœur de lectrice.

Last but not least  car cet abécédaire ne serait pas complet si évidemment je ne faisais par référence à  ma dream team d'auteurs favoris

 Delphine Bertholon avec cœur-naufrage  son magnifique roman, vibrant puissant où elle déploie tout son talent.

Harold Cobert avec sa mésange et l'ogresse si vous voulez de la noirceur et de l’intelligence.

Valérie Tong Cuong avec  Par amour roman familial et historique sur le havre et la 2nde guerre qui a remporté oh joie le prix des lecteurs du livre de poche cette année,

Sylvie Le Bihan pour la force de son écriture et ses romans qui font réfléchir.

Gaëlle Nohant pour découvrir son Robert, revivre le Paris des années 1930-40 et tomber amoureuse du poète avec la légende d'un dormeur éveillé 

Pour ces auteurs en fait, vous pouvez lire n’importe lequel de leurs romans chacun est à part, c’est agréable de suivre de livre en livre l’évolution de leurs univers et sans eux le blog n’aurait pas vraiment de raison d’être.

Bonnes lectures à vous.