08 mai 2017

Idées noires atelier bric à book numéro 67

© Fred Hedin Emotion étrange, après avoir retenu son souffle si longtemps, expirer et en même temps se dire que rien n’est gagné, que tout est à reconstruire comme sur la photo, mais que le colmatage, le rafistolage, la fausse entraide, le rassemblement s’il n’est pas sincère risque de faire pire. Pire que ce qui a failli se passer, se demander si on apprend vraiment de ses erreurs, si l’envie, l’idéal, l’entraide, la solidarité vont fonctionner. Se demander quelle sortie, issue, lumière on va trouver dans les jours, les mois à... [Lire la suite]
Posté par eirenamg à 12:59 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

01 mai 2017

Isolé atelier bric à book numéro 66

©CC0 Public Domain Se sentir isolé, perdu dans ce monde qui change, comme ce gars là-bas en train de compter sa monnaie, à moitié planqué entre ombre et lumière. Fermé, perdu en lui-même et ne faisant pas gaffe à ce qui l’entoure. Est-ce qu’il s’en fiche vraiment ou est ce une posture ? N’entend il pas le bruit? la vie autour bouillonnante qui continue malgré tout, malgré la peur qui rode. Cette peur lancinante, prenante qui galope de plus en plus vite depuis quelques mois, qui s’affiche en slogan, en sourire, en tweet ou en... [Lire la suite]
Posté par eirenamg à 10:50 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
17 avril 2017

Attente atelier bric à book numéro 65

© Fred Hedin Elle regardait passer la vie des gens , elle avait l’impression d’être comme dans la chanson de Goldman , «  elle met du vieux pain sur son balcon pour attirer les moineaux, les pigeons » sauf qu’elle c’était pas le pain mais les bières et les cafés qu’elle servait en attendant. En attendant quoi, elle ne savait pas trop, au départ, c’était censé être un boulot provisoire, le temps de se retourner, de trouver autre chose et de quitter ce patelin. Mais finalement, à force, les habitudes, le temps avait... [Lire la suite]
Posté par eirenamg à 07:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
10 avril 2017

Apaisement atelier bric à book numéro 64

© Kot Cette petite pause était toujours son moment, les quelques secondes grappillées dans la toile de sa vie. Son petit quart d’heure à elle. La joie des rayons du soleil sur sa peau, du froid piquant parfois, un arc en ciel, un sourire, quelques pages dévorées ou un bon café pouvaient accompagner ce rituel. Instant suspendu qui fait le sel de chaque journée, bouscule parfois l’ordinaire et permet de se mettre en pause tout en étant attentif aux autres, au monde. De profiter du silence ou des bruits réconfortants ou non de la... [Lire la suite]
Posté par eirenamg à 00:10 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
09 avril 2017

Lueur atelier bric à book numéro 63

L’été cette folle envie de se dorer la pilule, d’être une plante verte en terrasse à rêvasser. De profiter du moindre rayon  pour buller, écouter le temps qui passe. Raccourcir ses jupes et chausser ses hauts talons, les mirer comme là  dans la lumière. Se sentir légère et porté vers un avenir plus radieux. Cette paire de chaussures, elle était rattachée à de très bons souvenirs, la première formation à laquelle elle avait assisté et qui avait changé sa voie professionnelle. Cette soirée où elle était allée sans y croire... [Lire la suite]
Posté par eirenamg à 23:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 mars 2017

Conte atelier bric à book numéro 62

© Kot Mon esprit partait complètement, il ne voyait plus rien comme il faut comme là face à cette vitrine. Surpris, il se figea devant cette image. On aurait dit un immense magicien avec son chapeau comme dans les contes, celui du croque mitaine ou de la flûte d’Hamelin, ses hordes de soldat noirs avec lui. Une sombre histoire qui fait hésiter entre peur et frisson. Cette peur  profonde, viscérale est ce qu’elle venait de là ? De ce reste d’enfance qui lui restait au bout des doigts. Comme dans les contes il y avait... [Lire la suite]
Posté par eirenamg à 07:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
15 février 2016

Harcèlement quotidien: atelier bric à book numéro 14

Et mince, bon pas le choix, il fallait bien que je passe par là pour aller à la gare. Les deux gars étaient encore là comme hier. Ce n’est pas possible, à croire qu’ils n’avaient pas de chez eux ces gars. On aurait dit qu’ils avaient pris racine, toujours dans le même coin, au même endroit comme des vigies. Toujours en train de mater les filles qui passent, ils n’avaient rien d’autre à faire de leurs journées.  J’avais espéré qu’ils ne seraient plus là mais manque de bol ils étaient là. Les deux relous de service l’un avec sa... [Lire la suite]
Posté par eirenamg à 05:00 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :