bazaar 1

Baazar est un 1er roman hors des sentiers battus. On suit Dom qui plaque tout, suite à une soirée au Palais Garnier car il est saisi par une émotion au lever du rideau par une danseuse.

 Au fil des pages il va rencontrer une galerie de personnages atypique Stella et sa fille Vic, Ilda, Dan, Millie la tatoueuse et tant d autres. Comme dans un rêve éveillé, une pause le personnage principal découvre d’autres humains, ses doux dingues sous un paysage désertique digne des grands espaces du ciné américain. J'ai aimé l indécision du personnage, de ne pas savoir où le récit va me mener comme dans un mirage.

 L auteur ne nous donne pas toute les clés et fait défiler  les morceaux de vie de ces personnages singuliers, j ai apprécié de pouvoir interpréter comme je l entendais l histoire. L écriture est à la fois imagée, connotée et vous embarque dans cette pause dans la vie du personnage principal. Les lignes sont empreintes de musicalité, d onirisme. Sorte de mirage littéraire incarné par le Bazaar cadre à cette petite société cabossée.

Le décor, l importance de la nature renforce le sentiment d étrangeté et l originalité de l écriture. Comme une hallucination, un halo persistant sur la rétine quand on a fixé trop longtemps le soleil, le récit  laisse la même impression une fois le livre refermé.

Partez à la découverte de cette route qui ne mène nulle part sinon à soi, dans le paysage aride de Bazaar dans ce récit  intimiste et  universel. Cette quête initiatique qui comme un voyage fait grandir le personnage et découvrir autrement le monde qui nous entoure. Donc mettez vous en pause et tracez votre route dans ce 1er roman.

 PS: Merci aux éditions de l'iconoclaste pour la découverte et à l'auteur pour la sensation de liberté que j'ai ressentie à la lecture :2 petites photos pour la route qui incarne ce voyage: en route pour l'Auvergne pour le livre et arrivée dans mon home sweet home.

bazaar 3

bazaar 2