20634010_301791963626795_1499378275649060864_n(1)

La 3e enquête de Mehrlicht et ses équipiers,  fait suite directement au précédent opus. Nous voilà quelques jours après et Merhrlicht est de retour à Paris. Il vient enterrer Jacques, son grand ami avant de prendre quelques jours de vacances.

Mais le curieux testament de Jacques va changer la donne et bouleverser ses projets. En parallèle, son équipe est obligée de travailler avec un nouveau chef qui le remplace Cuvier, homme raciste et incompétent qui va donner du fil à retordre à Latour et Dossantos.

Les jeux de piste, le fait que l’auteur nous plonge dans la tête et les histoires des criminels et que les enquêtes soient séparées insufflent une dynamique encore plus diabolique que d’habitude.

Le roman est beaucoup plus dense, sombre avec cette folie meurtrière, le deuil de Jacques et le malaise de plus en plus grand de Mehrlicht. La violence est  plus présente comme la folie inhérente aux meurtres. Un véritable jeu de massacre entrecoupé de citations de Baudelaire en tête de chaque chapitre.

Les personnages secondaires sont toujours présents, on découvre un peu plus le fils de Merhlicht, l’amoureux de Latour Djibril, et Dossantos se retrouve à nouveau face à son passé. Le fil rouge des sonneries est à nouveau présent avec à la place de Brel des blagues qui sont normalement comiques mais qui sont surtout racistes. Ce qui va encore mettre notre commissaire dans de beaux draps. Moins de légèreté et de drôlerie dans celui là, plus de rage chez les différents protagonistes et chez leurs adversaires. On découvre le monde de l’art et notamment africain grâce à l’inspecteur Kabongo , des receleurs et des musées.

Une enquête douloureuse, sombre qui confirme la virtuosité de l’auteur, qui arrive à nous surprendre et à nous faire réfléchir sur la violence de la nature humaine et les horreurs qu’elles perpétuent. Le racisme est aussi présent à travers différentes situations du récit, la folie et la logique tordue des criminels est beaucoup plus âpre et dure dans cette enquête.

Jusqu’au dernier chapitre, on suit avec avidité les péripéties et le dénouement de l’enquête. Curieuse de voir quelles seront les séquelles de cette affaire sur l’équipe.

En tous cas n’hésitez pas et entrez dans l’univers sombre de sans pitié ni remords un polar nerveux et efficace.