thumbnail_20180511_101335

Voilà la suite des aventures d’Ivana, l’héroïne de( presque) jeune, (presque) jolie (de nouveau )célibataire, mais vous pouvez lire ce roman même si vous n’avez pas lu le 1er ( sinon vous retrouverez en bas de l’article le lien vers le 1er roman pour vous donner envie).

On la retrouve mariée à Bruno, mère et belle maman de Lola, elle a écrit son roman et elle est toujours prof mais en collège de région parisienne. Ivana est plus mature, elle a évolué et approche de la quarantaine. Elle mène de front sa vie de mère, de femme et s’interroge sur sa vie.

Le style est plus fluide que dans le 1er, moins romance, on est davantage dans le portrait d’une femme d’aujourd’hui en proie à ses interrogations. Comment assumer les différentes casquettes ? Est-on sûre de nos choix de vies ? Est ce plus facile de tout bousiller plutôt que de construire, en passant outre la routine ?

Les portraits de femme d’Ivana mais aussi de ses amies, sont bien croqués, comme celui de sa belle fille Lola. Le portrait des « tropmignons », surnom sympa aux 2 bouts de choux aussi. A la fois réflexion sur la maternité, sur la femme moderne, le couple, le célibat et les assignations que nous donne la société en tant que femme.

Le récit est centré sur l’évolution psychologique du personnage, campé dans un univers quotidien et qui s’interroge quand une nouvelle opportunité professionnelle pour elle mais aussi son mari se présente.

J’ai aimé les réflexions plus sociétales, l’absence de situations rocambolesques, l’humour présent encore même s'il est plus discret. J’ai apprécié les questionnements d’Ivana, ses doutes, crises, sa difficulté à verbaliser ses sentiments. La question de l’amour sous toute ses coutures est importante mais c’est plus une réflexion sur le fait de s’assumer ou pas dans sa vie, ses choix, moins par rapport au regard de l’autre mais par rapport aux montagnes parfois qu’on se fabrique. Il n’est pas question de séduction mais plutôt d’équilibre, on arrive au moment où Ivana est dans une période de doute et où elle peut dévier de sa route. J’ai apprécié aussi le tableau rapide sur la vie au collège. Le personnage masculin outre Bruno, le mari d’Ivana qui essaye de concilier vie pro et familiale, du présentateur radio Jérôme est intéressant aussi pour réfléchir sur les apparences et l’engagement. L’auteur évite les situations trop cousues de fil blanc et ne donne pas une réponse mais un éventail de réactions modernes et crédibles entre pardon, acceptation, révolte, avec ces portraits de femmes et d’hommes d’aujourd’hui. Elle distille aussi son récit d’un regard lucide sur la société d’aujourd’hui.

Un roman où on se sent bien, qui se lit rapidement,  et comme avec une vieille copine à qui on peut tout dire on est contente de retrouver Ivana et de la suivre dans ce moment de vie. Mais le roman s’adresse aussi aux hommes avec de sympathiques spécimens masculins et une jolie plongée dans la psyché parfois compliqué de la gent féminine.

Une suite agréable à lire, un joli coup de cœur  et qui fait du bien. Donc un thé, un bon bain ou tout simplement prenez du temps pour vous et lisez !

PS: le lien vers la chronique du 1er roman.

Un roman pétillant (presque) jeune, (presque) jolie, (de nouveau) célibataire de Stephanie Pelerin - le blog d'eirenamg : 1 gourmandise à partager: la lecture

Un roman agréable et sympathique. Ivana est une professeur de français de lycée parisien qui se retrouve brutalement seule du jour au lendemain. Passé le choc, elle décide de tenter le tout pour le tout et de s'inscrire sur un site de rencontre ( be my boy).

http://eirenamg.canalblog.com